forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan




La Lune

28 février 2020

CRISE : sensations

Posté par bartok79 à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mars 2019

L'impromptu du Mardi soir

Posté par bartok79 à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
03 juin 2015

Marizibill

  Dans la Haute-Rue à Cologne Elle allait et venait le soir Offerte à tous en tout mignonne Puis buvait lasse des trottoirs Très tard dans les brasseries borgnes Elle se mettait sur la paille Pour un maquereau roux et rose C'était un juif il sentait l'ail Et l'avait venant de Formose Tirée d'un bordel de Changaï Je connais des gens de toutes sortes Ils n'égalent pas leurs destins Indécis comme feuilles mortes Leurs yeux sont des feux mal éteints Leurs cœurs bougent comme leurs portes Apollinaire- Alcools- ... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 09:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 décembre 2013

Société des Auteurs du Poitou-Charentes

  La SAPC, Société des Auteurs du Poitou-Charentes, association regroupant 81 écrivains de la région, en collaboration avec la Ville de Lusignan, attribuait tous les deux ans un prix littéraire, le Prix Mélusine, qui récompensait la première œuvre d'un auteur du Poitou-Charentes. En 2014, nous continuons bien évidemment cette tradition, mais ce ne sera pas 1 mais 4 prix qui seront décernés. Prix Mélusine : Nouvelles, Romans, Fictions Prix Andrée Léo : Histoire du Poitou Charentes Prix Jean Rousselot : poésie et... [Lire la suite]
12 mars 2013

Booz endormi

Posté par bartok79 à 17:39 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 février 2013

L'espoir luit comme un brin de paille

 L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable. Que crains-tu de la guêpe ivre de son vol fou ? Vois, le soleil toujours poudroie à quelque trou. Que ne t'endormais-tu, le coude sur la table ? Pauvre âme pâle, au moins cette eau du puits glacé, Bois-là. Puis dors après. Allons, tu vois je reste, Et je dorloterai les rêves de ta sieste, Et tu chantonneras comme un enfant bercé. Midi sonne. De grâce, éloignez-vous, madame. Il dort. C'est étonnant comme les pas de femme Résonnent au cerveau des pauvres malheureux ... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,