forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan




La Lune

03 novembre 2019

Bacularau -intégral-

Au format PDF
Posté par bartok79 à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2019

BACURAU-5 et Fin ?

Et puis, plus tard, le lendemain  l'apparition d'un personnage important, le préfet du secteur (certainement le responsable de la construction du barrage) qui vient faire campagne pour les futures élections, dans un village déserté par ses habitants.Arrivée en fanfare, surréaliste, sono à fond, camion vidéo, gros van de luxe avec gardes du corps, lui grand, bedonnant, jeune, stetson, santiags, jean moulant, cheveux calamistrés, la caricature pafaite du politicard pourri, complétement hors sol.Il vient livrer un camion benne de... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 10:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2019

BACURAU 4

Ce n'est pas un village pourri Bacurau, il y a une école. il y a même une église et un bistrot/épicerie.  S'il n'y avait pas ce problème d'eau, ce serait un paradis.Phénomène sur la place du village un engin complétement anachronique, une camionette avec un grand écran vidéo et un baratineur qui raconte tout ce qui se passe qui répercute les faits et gestes, comme dans les foires ou parfois aussi le narrateur au théâtre. Complétement déplacé, mais bienvenu.La vie reprend ses droits.On mange, on festoie, on chante, on se raconte... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2019

BACURAU-3

Il ne faudrait pas croire qu'il n'y a que des vieux dans ce village, pas du tout, il y a une ribambelle de gosses qui s'égayent dans les 3 ou 4 rues et recoins, en piallant comme des moineaux.La vie reprend ses droits. Les enfants sont tous autour d'un vieil instit, là c'est moi qui pense qu'il est instit, je ne me souviens pas que ce soit explicitement dit. Donc il est là sur la place du village avec tous les enfants autour de lui, il a une tablette et il veut montrer aux enfants où se situe leur village, mais il a beau faire, il... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 octobre 2019

BACURAU-2

Le camion ronflant transporteur d'eau pour les villageois descend le chemin blanc et provoque un gros nuage semblable a une queue en panache de poussière visible à des kilomètres. Le chauffeur-Erivaldo- s'arrête, descend, suivi de Térésa, il sort des jumelles et se met en position pour observer le barrage au loin. Ça ne tarde pas, les vigiles commencent à tirer en l'air en signe d'avertissement. Le camion repart et arrive enfin à Bacurau, petit village rural de type brésilien, avec son église, un dispensaire et un musée, on imagine... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2019

Bacalau ! NON ! BACURAU !😉

Le film raconté ! -1- Un camion file plein gaz sur une route déserte,le véhicule fait des écarts importants et aléatoires, on pense immédiatement que le conducteur a un malaise ou qu'il est saoul, et bien non, il vient livrer de l'eau dans un village perdu, Bacouraou (Bacurau en VO) , il évite les nids de poules sur une route défoncée, toute blanche, poussiéreuse, écrasée de soleil, ceci dans une nature, superbe mais sauvage, sous un ciel bleu de faïence. Dans la cabine du camion le conducteur, jeune, sympathique, métis brésilien-... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2019

Le vieux saltimbanque

  Jim Harrison -Extrait- Tout est écrit à la troisième personne, ça peut surprendre, mais on s'y fait vite...Page116 et 117 [....] Dans le passé, quand il avait un coup de mou littéraire, il se souvenait que durant plus de trente ans tout le monde avait oublié Melville. L'écriture comme la nature, était pleine d'injustices. La grêle tuait les bébés rossignols dans leur nid. Les guerres qui faisaieent manistement partie de la nature, tuaient des millions de gens. Ce qui le bouleversait en lisant Anne Franck, ce n'était pas... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 décembre 2018

"L'Humain trop Humain"

Sans commentaires, entièrement d'accord, bien sûr.
Posté par bartok79 à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2018

"The God Letter"

«Le mot Dieu n'est pour moi rien d'autre que l'expression et le produit des faiblesses humaines.» Voilà le cœur de la pensée d'Albert Einstein dans cette lettre. "The God Letter" a finalement été vendue aux enchères au prix record de 2,55 millions d'euros. Cette lettre en allemand d'Albert Einstein, écrite en 1954, un an avant sa mort, met en doute l'existence de Dieu. Elle était estimée environ 1 million d'euros. pic.twitter.com/ZWpXEZqVv6 — Rédac France Culture (@FC_actu) 5 décembre 2018
Posté par bartok79 à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2018

Périgné vu du ciel

  Périgné vue du ciel -Délire- "Le bon Dieu s´énervait dans son atelier." "Ça fait trois ans déjà que j´ai planté cet arbre Et j´ai beau l´arroser à longueur de journée, Il pousse encore moins vite que ma barbe." Chanson de Hugues Auffray-air connu-   Voilà au moins huit siècles que je suis là-dessus et que je n' arrive pas à finir,  mais y aura-t-il une fin ? Il y a toujours quelqu' un qui me dérange, qui me pique mes couleurs, qui efface tout dès que j' ai le dos tourné, je vais craquer... ... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]