forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

La forme et le fond

 

Le feu

Quand le fond rejoint la forme, à moins que ce ne soit l'inverse 😈


Ce soir en sortie de résidence, la compagnie poitevine "Sur le feu" pour son prochain spectacle "J’appelle mes frères" ..

On a tous été époustouflés par la performance..

Mais la performance, c'est juger la forme, c'est important, mais le fond l'est aussi et là je ne suis pas convaincu.

Le texte est brillant, mais tout ce qui brille....bla! bla! bla !

J'ai ri par moment, mais j'avais l'impression de me faire emballer, vous savez, dans un joli papier cadeau qui n'est là que pour faire passer la banalité (c'est euphémique) du cadeau dans sa boite à chausures.

Le texte, c'est un peu ça, un côté pute clinquant, et une face sombre de banalités.

On balance entre l'humour coluchien caricatural, et le pathétique quotidien des comiques actuels qui font rire avec un débit logorrhéique et  force clins d'œil appuyés.

Le personnage : un garçon issu de la banlieue, d'origine arabe (Amor), qui a réussi. Tout du moins ce qu'appelle réussir notre société actuelle.
Nettement sur le desssus du panier, matheux, très bon élève, (on nous le présente comme polytechnicien, rien que ça !) mais qui de ce fait se  trouve complétement largué, décalé, paumé, écartelé entre 2 cultures.

A l'école il donne des noms d'éléménts chimiques répertoriés sur le tableau de Mendeléïev (ça situe un peu le personnage déjà non ?) à ses collègues et son meilleur pote hérite du N° 2 He, l'hélium parce qu'il est léger et qu'il lui permet de relativiser ses problèmes ,mais non t'inquiètes donc pas aujourd'hui ça va pas mais demain sera un autre jour..(et il en a bien besoin).
Lui il mériterait d'avoir les 3 suivants, 78 Pt, 79 Au, les plus lourds ou 56 Ba (Baryum qui me fait penser à Barnum, le cirque, car dans sa tête quel cirque !!).

Cela nous donne un personnage, procrastinateur, qui dit "qu'il va faire", mais qui reporte et ne fait jamais.

Paumé dans ses amours, il aime la mauvaise personne et ça tourne au harcélement et il insiste, il ne comprend pas. L' "iXe man" a ses limites, sorti de ses équations.

Vient semer le trouble dans l'esprit des spectateurs, un attentat à la voiture piégée à lieu, le physique d' Amor, pourrait ressembler à  ce qui dans notre subconscient est celui d'un islamiste radicalisé et redoutable, de noir vétu, une grosse barbe noire  et pour parachever le tableau un sac à dos noir sur les épaules, donc soupçonné de noirs desseins, et on peut se poser la question, à savoir, s' il n'en serait pas  l'auteur. Je dois dire que ça m'a effleuré l'esprit l'espace d'un court instant, mais non ce gars n'est pas de ce monde, il est dans sa bulle, hors sol, intellectualisé à mort.

Et j'ai trouvé que c'était long, la démonstration s'étiolait en voulant trop démontrer.

L'histoire de la mêche de perceuse est à mon avis inutile, sauf pour affirmer le côté procrastinateur du héros, le gars qui ne sait pas dire non de peur de froisser son vis à vis.
Il dit  "je dis je m'en occupe" sachant ou ignorant qu'il ne tiendra pas parole !

La mêche pour prouver quoi ?
- Que l'industrie de la consommation crée des produits pour lesquels une fois achetés, une perceuse en l'occurrence, on ne trouve plus les mêches qui vont avec..?
- Il faut donc racheter une perceuse ?
- Sachant qu'on ne trouvera pas une fois usées les mêches qui vont avec ?
- On marche un peu sur la tête au secours Kafka !!

C'était inégal mais il n'empêche que tout n'est pas à jeter, plus court, moins redondant ça passerait mieux, et...il manquait un quart d'heure, (hé oui ! en sortie de résidence on n'a pas droit à la forme définitive ni à l'intégralité de l'œuvre) un quart d'heure pertinent, mettant cul par dessus tête tous mes griefs...et puis -très important- la majorité des spectacteurs a trouvé ça bien..

Donc, il n' y a que moi et je baisse pavillon.. 🏴

C'est normal, je me suis souvent reconnu dans les troubles du personnage, les troubles pas les qualités,  à côté de ses pompes, mal à l'aise partout, seul dans la foule en liesse à se poser des questions existentielles ! etc...etc...😊

L'article sur la NR

 

Posté par bartok79 à 13:48 - Humeur - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur La forme et le fond

Nouveau commentaire

19 octobre 2019