forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

La convergence des luttes s'impose

 

BNM

 

Le collectif Bassines Non Merci,

appelle à rejoindre la Marche pour le climat
du 8 décembre 2018 à 11h place de la Brèche à

Niort.

La   fronde   contre   la  politique  du   gouvernement  actuel   est  une   lutte   pour   un   partage
équitable de l’argent public. Celui-ci n'irrigue que les classes les plus favorisées. N’y a t-il
pas d’autres priorités ?

A Toi qui dénonces le soutien de 40 millions d’euros d’argent public pour le projet des
Bassines pour seulement une minorité du monde agricole,

  • toi qui vois ta rivière se polluer et se vider de ses poissons et de son eau,
  • toi qui as connu le remembrement à outrance et la disparition des haies,
  • toi dont les aides au bio n'ont pas été versées depuis 2015,
  • toi qui as des factures impayées faute d’un salaire décent,
  • toi qui refuses le compteur Linky,
  • toi qui te tues au travail sans profiter de ta retraite,
  • toi qui ne peux accéder aux études supérieures faute de moyens financiers,
  • toi qui ne peux exprimer ta vision différente du monde, une société où le profit financier ne
  • serait pas la seule morale,
  • toi qui tentes de survivre dans la rue,
  • toi qui travailles et pourtant dors dans ta voiture,
  • toi qu'on devrait remercier d'être venu en France,
  • toi qui es harcelé(e),
  • toi qui as été licencié,
  • toi qui ne peux plus te soigner,
  • toi qui connais les fins de mois difficiles,
  • toi qui ne peux plus payer ta maison de retraite,
  • toi qui n'emmènes plus tes gosses en vacances,

si aujourd'hui, Bassines Non Merci rejoint différentes luttes, c'est que nous avons un
adversaire commun : l'Etat tombé aux mains des puissances de l'argent. On ne compte
plus les violences exercées par ces lobbies à travers l'Etat, avec la complicité de la plupart
des politiques et des médias.

Face à cette violence, qui sont les vrais casseurs ?
- Le peuple qui se défend et tente de
reprendre ce qui lui appartient, ou les lobbies de l'irrigation et du productivisme, des banques et de la finance, de Vinci, de Bouygues et de Total ... ?

Alors que les grands médias à la botte du gouvernement discréditent tout mouvement par
leur propagande, disant par exemple des gilets jaunes comme de tous ceux qui parlent de
leur condition qu'ils sont des casseurs ou des utopistes, nous, nous savons bien que tous,
nous revendiquons un autre monde :
- manger et boire sans s'empoisonner, des eaux et
des sols non pollués, que des oiseaux chantent plutôt que crevés par milliers, un pouvoir d'achat digne de ce nom, que les anciens soient traités dignement, que les gens se réfugiant en France soient accueillis fraternellement, que chacun puisse se soigner, que

l'école enseigne l'esprit critique et soit ouverte à l'Autre.

Maintenant, soyons dignes du Conseil National de la Résistance, d'Ambroise Croizat, de
l'Abbé Pierre et de tou(te)s les résistant(e)s ayant combattu pour la démocratie.

Afin que "les jours heureux" adviennent, les revendications de chacun doivent faire corps avec
celles de l'Autre afin de dégager ce système.

 

Voir le fichier PDF dans son intégralité

 

 

 

Posté par bartok79 à 17:08 - Société - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur La convergence des luttes s'impose

Nouveau commentaire

07 décembre 2018