forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Aujourd'hui, "la journée de la Femme" et demain ?

A qui, à quoi le tour ??

Commentaire Personnel :
Je savais qu'avant 1945, les femmes n'avaient pas le droit de vote, que jusqu'en 1965, une femme ne pouvait pas avoir de compte bancaire, obligée de demander à son mari, pour faire les courses journalières... (1)

Mais là, j'ignorais complètement qu'en 1967, c'est pas la préhistoire tout de même, j'avais 22 ans et j'imaginais vivre dans un monde moderne et que tout être humain pouvait mener sa vie à sa guise. (Bisounours, va !)..
Et bien dans ce monde, dans cette année là : "les femmes n’ont pas le droit de participer à cette épreuve (le marathon) jugée contre leur nature soi-disant fragile."
«Aux jeux Olympiques, les dames ne vont pas au-delà du 800 mètres, alors un marathon… On murmure même que l’effort pourrait leur faire tomber l'utérus, grossir les jambes de façon monstrueuse ou qu’elles pourraient développer des poils sur la poitrine.»
Hé bien oui, c'était encore comme ça en ces temps reculés.
Mais Kathrine Switzer est arrivée....

(1) Mais pour être honnête, on pouvait en ce temps là être payé en argent liquide. Ce qui ne retire en rien.......

barre_noirebarrerouge

Source : Le Nouvel Obs.>

Pas facile pour une femme de prendre le départ du Marathon de Boston en 1967

 

Kathrine Switzer

 

 

Posté par bartok79 à 11:47 - Humeur - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Aujourd'hui, "la journée de la Femme" et demain ?

Nouveau commentaire

08 mars 2018