forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan





Le 21 décembre

Éphéméride Le 21 décembre.

 Sept heures trente,Il fait doux, un petit crachin à peine sensible. Pas un bruit dans la cour, les prémices de Noël, des décorations extérieures, guirlandes clignotantes sur une façade, effets de lumières sur l'autre, Il ne manque plus que d'entendre, venant de nulle part, une voix angélique chanter "Petit papa Noël quand....." Et l'illusion serait parfaite.
Chez moi ? Rien !
- Le Temps de noël est bien là.

En bas, j'entends Styx faire de grands bruits, ses petites griffes résonnent sur le parquet, ça y est il m'a entendu me lever, il est prêt pour l'assaut.
Ce matin j'ai une frayeur, arrivé en bas des escaliers, je m'assieds sur la dernière marche et je m'apprête à le caresser et lui dire des mots calins comme d'habitude, mais je le vois un peu distant et très sérieux, en un mot je ne le reconnais pas.

Je l'entends me dire, d'un ton docte, si, si, vous ne rêvez pas, moi aussi j'ai bien cru, mais non,il me dit :
«On peut se demander si, lorsque le travail humain répond au désir, c'est-à-dire à l'interrogation existentielle par la mise en jeu de l'imaginaire, il peut encore conserver son nom ?.» *
Je crois que le monde s'écroule, s'affaisse autour de moi, heureusement, je suis assis..
Mais le pire, c'est que sans le vouloir, au-delà de ma volonté, je lui réponds, in petto :
« Nous sommes, dans ce que notre vie a de plus privé et de plus subjectif, non seulement les victimes, mais aussi les artisans de notre temps. Notre temps - c'est nous!» **

xfiles

Alors là ! Le ciel me serait tombé sur la tête, je n'aurais pas été plus sidéré.

Que mon chien me parle, Qu'il prononce une telle phrase dont je ne saisis pas trop tout le sens, j'en suis surpris, je crois rêver, c'est tout.
Mais que de ma bouche sorte en réponse à cette énigme, une énigme encore plus grosse, aussi incompréhensible, un peu comme si quelqu'un parlait par ma bouche, à "l'insu de mon plein gré", j'en suis médusé, proprement ébaubi.
J'ai  eu du mal à m'en remettre, pendant plusieurs secondes, j'ai cru être passé dans un monde parallèle,vous savez la quatrième dimension, X-Files, Mulder et Scully..
Le retour est brutal, il en a profité pour me donner un grand coup de langue baveux en travers de la figure. Pouah!!!!
Je m'ébroue , j'atterris, et je me dis, "c'est l'approche de Noël ?" ou "Il va falloir que je fasse un palier quand je me lève et attendre d'être bien sûr d'avoir récupérer tous mes sens avant de descendre, avec l'âge les réactions sont plus lentes"..

J'aimerais tant que ce soit à cause de l'approche de Noël et que ça fasse parti des petits miracles qui se produisent, paraît-il, à l'approche de cette fête.


*   Henri  Laborit (existentialisme)
**Carl Jung (subjectivisme)

Posté par bartok79 à 14:46 - Textes choisis - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Le 21 décembre

    Oui c'est noël tout arrive même les miracles
    Bon bout d,an,bonnes fêtes et à l.an quevin Je t embrasse

    Posté par Dany, 21 décembre 2017 à 18:34 | | Répondre
  • Tout ça d'un seul coup ? Tu vas me porter la scoumoune (lol). Faut pas souhaiter si à l'avance... Merci quand même, l'intention est bonne.. Allez bonne année 2019.. MDR. Bises

    Posté par bartok79, 21 décembre 2017 à 18:51 | | Répondre
Nouveau commentaire

20 décembre 2017