forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan



Le 4 décembre

Le 4 décembre
Levé ronchon, plein de problèmes dans la tête, contrariétées, perte de texte sur l'ordinateur, suite à une fausse manœuvre.
Donc le plus gros du billet d'aujourd'hui, ce qui faisait toute son originalité, a disparu. C'était mon chien qui me l'avait inspiré, un billet à faire fondre d'amour pour la race canine. Je vais essayé de me re-concentrer et de le restituer au plus près de ce qu'il était, mais ça sera certainement pour demain.
Autrement, endormi tard, réveillé tôt, ce qui peut justifier mes premiers mots : "Levé ronchon" et la tête ailleurs, j'ai donc supprimer la petite histoire que j'avais préparée pour aujourd'hui, ça cumule, avec l'état au levé.
Le temps s'est radouci, la température à 7h30 ce matin était positive, 2°, c'est pas non plus folichon, surtout qu'elle n'a pas beaucoup progressée depuis.
Il n' ya plus aucune trace de gel au sol, mais on caille tout de même et c'est moins beau, le ciel est gris, il fait humide, la pureté cristalline de ces derniers jour n'est plus.
Ma journée, sera grise comme le temps, je le crains.
En me reveillant, j'écoute pratiquement toujours les infos à la radio et ce matin sur France-cul, comme sur toutes les autres radios j'imagine, on ne parlait que du gigantesque bug à la SNCF, qui a provoqué une panique Gare Montparnasse, direction le sud-ouest. J'en ai retenu le nom de Solow, monsieur qui a donné son nom au "Paradoxe de Solow" qui dit en gros que l'informatique devait nous faire gagner de la productivité et du temps libre alors qu'il n'en sera rien, la complexité va au contraire nous faire perdre des deux. C'est mon interprétation, un peu schématique, je le concéde.
Vient ensuite le Honduras petit pays d' Amérique centrale 9.000.000 d'habitants, Tegucigalpa 150. 000 hab capitale. En perpétuelle ébullition, suite à des élections, l'armée arbitrant le tout..
Et le plus important, ce qui m'a le plus intéressé, c'est la marotte du père Zola, qui non content d'être un grand écrivain était aussi un photogaphe amateur de talent. Ces photos sont de nombreux auto-portraits, noblesse (le melon) oblige. Allez voir par là ça vaut le coup d'œil.

Je ne vais certainement pas vous satisfaire, je reconnais que ce billet n'est pas à la hauteur des autres, mais c'est ça un éphéméride, les jours se suivent et ne se ressemblent pas et le Lundi a toujours été un jour difficile à négocier, même depuis que je suis à la retraite.

Posté par bartok79 à 10:47 - Textes choisis - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Le 4 décembre

Nouveau commentaire

04 décembre 2017