forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Le parti socialiste au moment du choix

dechirement

Le parti socialiste ne peut plus continuer a exister sous sa forme actuelle.

C'est une question d' honnêteté intellectuelle.

Le grand écart entre la mouvance sociale-libérale et les socialistes aux valeurs de gauche sociale est devenu insupportable. Les électeurs qui votent socialistes doivent savoir pour qui ils votent et pour quelle politique.Nous électeurs devons savoir, si nous votons pour des hommes du centre ou de véritables hommes de la gauche démocratique.

Le gouvernement actuel n'est pas la gauche pour laquelle j'ai votée, et malheureusement l'homme qui s'est fait élire a profité des électeurs en leur mentant, et en profitant de l'embrouillamini de la nébuleuse socialiste.

Le «Moi Président» pourra à l'avenir rester dans les annales d'une des plus grandes escroquerie politique de tous les temps.

Si aucune mesure n'est prise, pour rendre intelligible les choix politiques des courants contradictoires qui existent au sein de ce parti, à l'heure actuelle, je crains que le seul choix de l'électeur ne consiste ou de s'abstenir ou de voter blanc.

Bien sûr il y a toujours eu des courants au sein de ce parti et c'est ce qui en faisait sa force, la diversité était source de créativité.

Mais je ne crois pas qu'il y est jamais eu un tel schisme, on était plus ou moins marqué à gauche, mais toujours dans le souci de protéger les plus démunis, ce qui n'est plus du tout le cas en ce moment.

C'est tellement vrai que notre président en avait fait un de ses leurres à gogos* en proclamant haut et fort «Mon principal ennemi c'est la finance». Trompant ainsi tout le monde, les humbles en croyant avoir à faire a un homme de gauche et la droite croyant que «Hollande n'aime pas les riches».. Et bien on a tous été roulé, mais surtout nous peuple de gauche, puisque maintenant on sait que «Hollande préfère les riches»..

Bien que les séparations sont souvent douloureuses, il faut avoir le courage de trancher, lorsque l'on se rend compte, que le divorce est inévitable, la meilleure des choses, ou du moins la moins pire.

La scission me paraît inévitable, il va falloir choisir son camp, et en finir avec l'amalgame de ces différences, à mon avis inconciliables.

Pour moi il n'y a qu'une solution, les hommes du centre et ceux de Gauche doivent se séparer.

« Fiat Lux »

 

*J'en suis un !

Posté par bartok79 à 11:32 - Humeur - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Le parti socialiste au moment du choix

Nouveau commentaire

28 janvier 2016