forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Demander la Lune


Conseil des ministres du 22 juillet 2015

Consminsitresbandeau19-12-12 cons

 

Plan de soutien à l’élevage français

 

LeFoll

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement, a présenté une communication sur la situation des filières d’élevage et un plan de soutien à l’élevage français adopté par le Gouvernement à un moment où ce secteur traverse une période très difficile.
 

C’est un sujet européen. Le débat lors du dernier Conseil des ministres de l’agriculture à Bruxelles a permis des ouvertures pour le porc et le lait et le Gouvernement va prendre des initiatives pour qu’elles soient complétées et conduites à terme.
 
Mais la France doit également prendre ses responsabilités à la hauteur de la gravité de la situation. Un plan de soutien de l’élevage est adopté qui comprend des mesures d’urgence et des outils de moyen terme pour les 200 000 éleveurs français mais aussi les centaines de milliers de salariés qui travaillent dans les filières viandes et produits laitiers.
 
Ce plan s’articule autour de 6 grands axes :
 
  • Les prix : les industriels et la grande distribution doivent respecter les hausses de prix qu’ils se sont engagés à mettre en œuvre pour que les éleveurs et les professionnels de l’élevage puissent vivre dignement de leur métier ;
  • La restructuration de la dette : l’État va prendre en charge 50 M€ de leurs intérêts d’emprunt et la Banque publique d’investissement va garantir des prêts pour un montant global de 500 M€ ;
  • Les éleveurs les plus en difficulté vont bénéficier d’un allègement des charges fiscales et sociales pour un montant de 600 M€ : 100 M€ d’annulation et 500 M€ de report ;
  • La contractualisation sera développée dans les filières viandes et lait pour donner plus de visibilité à tous les acteurs de la filière sur leurs marges et leurs rémunérations ;
  • L’exportation sera encouragée : la secrétaire d’Etat chargée du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire, le secrétaire d’État chargé des affaires européennes et le secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français à l’étranger se rendront dans les tous prochains jours dans plusieurs pays du bassin méditerranéen pour soutenir les démarches des professionnels. Des initiatives seront également prises en direction des grands pays émergents et notamment en Asie, pour promouvoir nos produits.
     
  • La transition énergétique est une source de diversification pour les éleveurs : le développement de la biométhanisation et du photovoltaïque, en particulier sur les toits des bâtiments d’élevage, sera encouragé.

Conseil des ministres du 22 juillet 2015

 

Commentaires sur Conseil des ministres du 22 juillet 2015

Nouveau commentaire

22 juillet 2015