forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune



La bataille d'Hernani

Commentaire Personnel :

En ce temps là on savait vivre ! Hum !

On se battait pour un alexandrin mal tourné ou pompeux.. On se balancait des trognons de choux. Pauvre Balzac !

Les kalachnikov restaient au vestiaire.

barre rouge

 

SOURCE : Le Point.fr

 

tn_hjernani

On ripaille, on trinque, on braille..

Dès 13 heures, une étrange faune converge vers la Comédie-Française. "Des jeunes gens aux mines résolues, barbus, chevelus, habillés étrangement, portant les uns des chapeaux tromblons, d'autres des chapeaux Henri III, ceux-ci des vareuses, ceux-là des rubans que variaient des manteaux espagnols", écrit Adèle Hugo. Voici Adjani prenant garde de ne pas sourire pour obéir à son chirurgien. On reconnaît encore Fabrice Luchini jurant qu'il n'y a pas plus romantique que Philippe Muray. Mais celui que tout le monde remarque à cause de son gilet d'un magnifique rouge écarlate et de ses longs cheveux, c'est le jeune Théophile Gautier, 18 ans, alors lycéen. Il y a encore, Balzac, Berlioz, Borel aux avant-postes.

À 15 heures, la troupe romantique hurlante s'engouffre dans la salle.

Alors, pour tromper l'ennui, les combattants déballent saucissons, cervelas, fromage, jambon, pain. Des bouteilles de vin également. On ripaille, on trinque, on braille. Et puis on pisse. Les toilettes ne sont pas encore ouvertes ? Gérard Depardieu, spécialement revenu de Belgique, montre l'exemple. Suivi de jeunes gens, il monte jusqu'aux troisièmes loges pour se débraguetter et laisser échapper un long jet d'urine.

LIRE la suite...

 

Posté par bartok79 à 10:14 - Détente - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur La bataille d'Hernani

    Au moment où j'ai posté cet article la suite était en lecture libre ! Hélas, trois fois hélas....Vous ne saurez jamais la suite..

    Posté par bartok79, 19 septembre 2017 à 18:14 | | Répondre
Nouveau commentaire

25 février 2015