forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Roman, mission impossible

Source : L'Humanité

 Alain NicolasJeudi, 11 Décembre, 2014

tn_espion

"L’espion qui venait du livre" de Luc Chomarat. Inquiet de voir son espion vedette se ringardiser d’épisode en épisode, un éditeur décide d’entrer dans le roman en train de s’écrire pour redresser la barre. Et c’est l’aventure de l’écriture qui prend le pas sur l’écriture de l’aventure.

 

À la sortie de l’avion, Bob pose son regard sur Singapour. Ses yeux bleu acier se plissent jusqu’à ne former que deux fentes. Dédaignant le corsage tendu à craquer de l’hôtesse de l’air, il a repéré les deux Jaunes qui l’attendent à l’aéroport. Tous ses sens aux aguets, il fait jouer souplement ses muscles …

 

Pas de doute, nous sommes bien dans un roman d’espionnage années soixante, version guerre froide, entre OSS 117 et Coplan FX18. Sauf qu’au XXIème siècle on n’écrit plus comme ça, même des romans de gare, ou d’aéroport.

 

C’est du moins ce que se dit Delafeuille, l’éditeur des aventures de Bob Dumont. Même le lectorat le moins exigeant en a assez des héros aux muscles d’acier, des espionnes aux cuisses fuselées. À l’époque du tourisme de masse, les gens savent qu’on n’appelle plus les occidentaux « sahib », encore moins « effendi », que les méchants ne s’appellent pas tous Igor, et qu’il ne saurait être question de traiter de « jaunes » des acteurs de la nouvelle économie mondiale. Sans compter, que question merchandising, whisky, cigarettes, voitures, costumes, tout est anonyme, sans marque. Énorme manque à gagner en  « placement produit ». Et la concurrence, John Grisham, Dan Brown, ne reste pas les mains dans les poches. Bref, l’ex-vache à lait du groupe éditorial, Bob Dumont, risque le pilon si on ne reprend pas les choses en main.

C’est pourquoi un petit homme grassouillet et moustachu déboule en pleine scène d’action et prend vertement à partie l’agent secret sur les clichés que charrient ses aventures.

 

lire la suite

 

Posté par bartok79 à 14:14 - Détente - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Roman, mission impossible

Nouveau commentaire

11 décembre 2014