forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan




A l'an que ven, se sian pas mai, siguen pas men....

Paroles traditionnellement prononcées en Provence pour la nouvelle année, signifiant :
A l'an qui vient, si l'on n'est pas plus, qu'on ne soit pas moins..

Nouvelle-année2019


La Lune


20 août 2014

Le pêcher de mon jardin -suite et fin-

  A côté de la maison, ceint d'un mur de pierres sèches, à l'abri des regards, se tient un lieu où depuis des années, je jette tous mes déchets fermentescibles dans le but de créer un beau compost pour épandre sur le potager. Il y a des années que s'accumulent, feuilles mortes, déchets alimentaires, fruits pourris, noyaux , sans compter un gros tas de coquilles d'huîtres que je désire léguer à ceux qui viendront après moi, pour qu'ils puissent dire, «ici habitait un homme qui aimait les huîtres.» Ah ! Bon ! Mais... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 23:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 août 2014

En bulles et en dessins

Source : Politis                                     Pour voir plus.  
Posté par bartok79 à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2014

Conseil des ministres du 20 Août 2014

      Communication : La situation de l'économie   Le ministre des finances et des comptes publics et le ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique ont présenté une communication relative à la situation de l’économie. Après avoir reculé pendant six trimestres consécutifs, entre la fin 2011 et le début de l’année 2013, l’activité économique en zone euro, qui commençait à se redresser depuis un an, a marqué le pas au deuxième trimestre 2014 (+0%, après +0,2% au 1er trimestre). ... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2014

"Les lisières"

Commentaire personnel : Voilà en quelques lignes une des clefs du roman d'Olivier Adam, "Les lisières". Je me sens tellement concerné par ces quelques lignes que je n'ai pas pu résiter à  les partager avec vous.   «- Voilà, lui avais-je dit. Je suis un être périphérique. Et j'ai le sentiment que tout vient de là. Les bordures m'ont fondé. Je ne peux appartenir à quoi que ce soit. Et au monde pas plus qu'à autre chose. Je suis sur la tranche. Présent, absent. A l'intérieur, à l'extérieur. Je ne peux jamais gagner... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]