forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Demander la Lune


FNSEA/JA et inondations : pas de faux débat !

Source : FNE

Les syndicats agricoles, FNSEA et Jeunes Agriculteurs (JA) ont appelé à une mobilisation sur le terrain vendredi 14 février pour dénoncer les prétendues contraintes administratives les empêchant d’entretenir fossés et cours d’eau en prévention des inondations. Ils vont jusqu’à sous-entendre que c’est la réglementation environnementale qui serait à l’origine des inondations dans le Var et la Bretagne, un peu comme si on accusait la police d’être responsable de la délinquance… FNE alerte contre les raisonnements réducteurs. La fédération rappelle que les inondations résultent d’interactions complexes entre des aléas météorologiques et les activités humaines. Elles appellent, en préventif comme en curatif, des réponses globales et partagées. 

L’entretien des fossés, une réglementation nécessaire

Pour FNE, l’entretien des fossés, pointé du doigt par les syndicats agricoles, doit être réglementé pour protéger la qualité de la ressource en eau vis-à-vis de la pollution par les pesticides et pour éviter la destruction de milieux naturels importants pour la biodiversité. Si la fédération reconnaît que des améliorations peuvent certainement être apportées pour clarifier la définition des cours d’eau et fossés, la répartition des rôles entre les agriculteurs et les collectivités, il ne faut pas perdre de vue l’objectif, qui était d’avoir 66% des masses d’eau en bon état en 2015 contre 30% actuellement.

Bernard Rousseau, pilote du réseau eau de FNE, ajoute : « S’il suffisait d’entretenir les fossés pour empêcher les inondations lors des pluies extrêmes, cela se saurait ! Le Conseil d'Etat, la Cour des comptes et la Commission européenne ont souligné les insuffisances des contrôles agricoles et leur manque de crédibilité, qui risquent de nous valoir prochainement de très fortes amendes européennes. Il faut donc au contraire renforcer les moyens humains de l’ONEMA, très insuffisants pour garantir la restauration du bon état des eaux dans le calendrier européen. ».

Pour Florence Denier-Pasquier, vice-présidente de FNE et rapporteure d’un récent avis du CESE sur la gestion et l’usage de l’eau en agriculture : «  L’eau et les sols agricoles doivent désormais bénéficier d’une approche globale : les bonnes pratiques environnementales pour la gestion de l’eau rejoignent celles qui permettent de réduire l’érosion des terres agricoles. Faute de celles-ci, ce sont les sols, capital productif de l’agriculture, qui partent dans les rivières ! » 

Inondations : des causes naturelles et anthropiques

LIRE la suite.....

 

Posté par bartok79 à 11:56 - Ecologie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur FNSEA/JA et inondations : pas de faux débat !

Nouveau commentaire

14 février 2014