forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

LUNE


Des chèvres sauvages à quelques encablures de Marseille

Source : La Provence

Des pistes pour laisser les chèvres de la Nerthe en paix

Les protecteurs des troupeaux sauvages du massif apportent des réponses à ceux qui préconisent leur abattage

PHOTO

À leur tour, les défenseurs des troupeaux de chèvres sauvages présents dans le massif de la Nerthe montent au créneau.

Favorables à ce qu'on les laisse en paix sur ce site naturel, où elles contribuent notamment au débroussaillage sur un relief difficile d'accès, ces associations sont aussi conscientes des risques encourus quand les chèvres se retrouvent aux abords ou même sur les axes routiers alentour.

Mais elles ne manquent pas de propositions pour permettre à ces animaux, redevenus sauvages au fil de deux décennies, de cohabiter au mieux avec l'activité humaine. Tout sauf la solution extrême de l'abattage, préconisent-ils en exclusivité pour "La Provence".

800 m de clôture pour les empêcher de divaguer sur les routes

C'est le reproche principal fait aux chèvres sauvages de la Nerthe : leur présence régulière aux abords de l'A55 et de la D9, dans le secteur de la sortie "Carry" de l'autoroute. Ou carrément sur les voies de circulation. Si aucun accident grave n'est à déplorer à ce jour, le risque est réel. Accru par l'incendie de l'été 2010, qui a détruit une partie des ressources naturelles de ces animaux.

La proximité immédiate de deux carrières pose aussi parfois problème, entre l'activité humaine qui s'y déploie et le fait que les chèvres se délectent des repousses plantées par l'homme.

Soucieux de préserver les capridés sur place, les organismes de défense de ce "patrimoine naturel", comme ils le qualifient, n'éludent pas la question.

LIRE la suite...

 

Posté par bartok79 à 10:05 - Ecologie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Des chèvres sauvages à quelques encablures de Marseille

Nouveau commentaire

02 décembre 2012