forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Au ciné où s'asseoir ?

Source : Conserveries mémorielles

 Deux critères de choix rationnels

Certaines théories de préférence des consommateurs considèrent qu’ils seraient enclins à optimiser la satisfaction du spectacle selon des critères objectifs, techniques en ce cas, et il convient donc d’examiner rapidement les principaux.

Nous supposerons que les salles offrent des conditions optimales de projection (bonne installation initiale et réglages réguliers de l’appareil de projection comme de la chaîne sonore), ce qui semblait être le cas pour les salles étudiées.

Toutefois, pour des motifs pratiques (l’opérateur projectionniste possède rarement les compétences pour effectuer des réglages pointus des processeurs sonores en cabine, et encore moins pour le numérique, notamment pour la 3D) et financiers (procéder à des vérifications en faisant appel à des techniciens, souvent extérieurs, induit un coût de maintenance non négligeable) cela ne s’observe pas toujours, y compris pour certains établissements fortement réputés et fréquentés.

Néanmoins l’expérience montre également que très peu de spectateurs sont aptes à déceler de mauvais réglages souvent mineurs, notamment dans la chaîne sonore, et que depuis plusieurs décennies les imperfections techniques d’une salle n’apparaissent plus comme motif énoncé de son rejet au profit d’une salle concurrente4.

Inversement, en France comme dans de nombreux pays européens, un organisme officiel5 veille au confort des installations pour les spectateurs, et l’expérience commune atteste que, au contraire des premières décennies du cinéma, elles sont désormais partout acceptables et garantissent le confort des spectateurs, ne serait-ce que dans une volonté strictement commerciale d’assurer leur fidélisation, ou, à tout le moins, ne pas décourager leur venue.

Toutefois, ces paramètres techniques étant supposés proches de leur optimum, à l’intérieur de chacune des salles certains emplacements offrent une meilleure réceptivité ou un meilleur confort que d’autres, essentiellement pour la réception de l’image et du son.

Très schématiquement, appréhendons ces deux paramètres :

- L’image

Bien voir, ne pas être gêné physiquement dans sa perception, constitue l’un des premiers critères de choix pour tout spectacle, vivant comme cinématographique. Concernant ce dernier, des difficultés liées à la physique et l’optique de projection peuvent apparaître. Même en respectant les normes établies, de nombreuses altérations peuvent se manifester, surtout sur les grands écrans ou les écrans courbes (plus il est courbe, et moins les rangées de sièges ne peuvent être décalées en latéralité), altérations plus ou moins mesurables selon l’emplacement du siège dans la salle.

  • 4  Cela ne fût pas toujours le cas, notamment dans les années soixante et soixante-dix.
  • 5  Les établissements sont soumis au respect des dispositions de la norme Afnor NF-S 27001

 

LIRE  la suite...

Posté par bartok79 à 08:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Au ciné où s'asseoir ?

  • Ne pas confondre avec "au ciné où ce seoir", encore là c'es un peu pareil !
    Mais aussi "au ciné où ce soir" ? Et bien ce soir je vais revoir pour la Xième fois Dead man au Méliès ciné art et essais, mais pas que, de Melle 79500..😂

    Posté par bartok79, 25 octobre 2019 à 15:18 | | Répondre
Nouveau commentaire

26 septembre 2012