forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan




A l'an que ven, se sian pas mai, siguen pas men....

Paroles traditionnellement prononcées en Provence pour la nouvelle année, signifiant :
A l'an qui vient, si l'on n'est pas plus, qu'on ne soit pas moins..

Nouvelle-année2019


La Lune


16 septembre 2011

Après le débat, lettre de Martine Aubry

  Un débat pour le changement Martine Aubry, Maire de Lille Candidate aux primaires citoyennes   Cher-e ami-e, J'ai pris beaucoup de plaisir hier soir à débattre. Je crois que nous l'avons fait dans le respect et l'écoute mutuels. Après ce débat, je suis plus fière que jamais d'avoir voulu et organisé ces primaires. Nous avons donné de du PS et de la gauche une belle image. >>Revivez le premier débat avec Martine Aubry :... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2011

Pour "un droit à l'avenir pour toute la jeunesse"

Lire les tracts au format PDF : tract jeunes aubry redistribution des richesses  
Posté par bartok79 à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2011

Premier débat des primaires socialistes

Mon ressenti de l'émission d'hier soir : -Commentaire subjectif, bien entendu- Arnaud Montebourg,  très bien, le seul programme qui fait rêver, justement, rêver ne suffit plus.   Baylet, de bonnes idées -à vérifier- le seul à avoir évoquer l'euthanasie, mais à part ça, pas crédible.   Hollande, poseur, pas franc du collier, du flou.   Aubry, égale à elle même, réaliste, sans promesses qu'elle ne saurait tenir, carrée.   Valls, sans adhérer à son discours, m'a agréablement surpris. ... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 09:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2011

Fonderie du Poitou Aluminium (2)

-communiqué commun-   La CGT condamne avec fermeté le chantage inqualifiable du groupe MONTUPET sur les salariés de la Fonderie du POITOU Aluminium de Châtellerault dans la Vienne. En exigeant une baisse des salaires de 25% et en pratiquant le chantage à l’emploi, Montupet prend le risque d’une catastrophe sociale et de l’implosion d’un outil industriel, lourdes de conséquences dans un bassin d’emplois qui a déjà été lourdement sinistré ces dernières années. Au nom des « sacro‐saintes » marges des constructeurs... [Lire la suite]
Posté par bartok79 à 06:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]