forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

LUNE


Main basse sur la terre

La_terre

Source : "La Terre"

Wall Street fait main basse sur les terres agricoles

La poignée de spéculateurs qui a fait vaciller la planète finance est désormais en train d’affamer la planète tout court. Sous l’œil bienveillant de l’ONU, les grands noms de la finance s’accaparent des régions agricoles entières.

Deutsche Bank : 117 000 hectares (ha) au Brésil. Morgan Stanley : 40 000 ha, également au Brésil. Crédit suisse : 161 000 ha en Russie...

Chez les financiers, le dernier chic aujourd’hui est de mettre la main sur des régions agricoles entières.

Banques, fonds de pension et autres hedge funds ont rejoint le club des investisseurs terriens off-shore. Une communauté jusque-là réservée aux multinationales agroalimentaires et à certains Etats peu scrupuleux.

LES POPULATIONS LOCALES GRANDES PERDANTES

Difficile de chiffrer ce phénomène d’achat massif de terres, baptisé farmland grab (« saisie de terres agricoles » en français). Les Nations unies estiment qu’il concerne 30 millions d’hectares (Mha) sur les trois dernières années. Soit la surface agricole de la France. Plus pessimiste, l’ONG Grain chiffre les dégâts à plus de 40 Mha, avant tout en Afrique. Seule certitude, l’irruption des requins de la finance a accéléré le dépouillement des agricultures du Sud en 2009.

LIRE la suite sur le site de "La Terre"

*

Posté par bartok79 à 10:54 - Société - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Main basse sur la terre

Nouveau commentaire

27 novembre 2009