forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Les véhicules électriques...

Commentaire personnel :
La voiture électrique n'est pas la SOLUTION d'avenir, mais en attendant une énergie plus respectueuse de la planète, c'est une solution provisoire.
Mais il ne faut pas que sous prétexte de l'existence des voitures électriques, les recherches sur d'autres pistes soient ou abandonnées ou ralenties.
On sait que le provisoire à tendance à durer longtemps...



Source : Slate.fr

Ecologie: la voiture électrique n'est pas la solution miracle

Il faut faire attention aux effets d'annonce des constructeurs. Les choix technologiques sont toujours des compromis.

Porté par le débat politique, le salon automobile de Francfort est devenu cette année la vitrine illuminée de la voiture électrique. Avec, pour animer l'avant scène de ce grand show, les constructeurs français. Le retournement est spectaculaire. Car à force de vanter les mérites du moteur diesel présenté comme la meilleure réponse à la pollution automobile, à force d'insister sur le manque de performances des batteries électriques, à force de tourner le dos au concept de voiture hybride jugé techniquement incohérent, les constructeurs français s'étaient détournés du sujet. Ce n'est pas par hasard que le parc automobile français absorbe aujourd'hui trois fois plus de gazole que de supercarburant, un record!

La conversion des constructeurs français

Certes, dans la cadre du Programme national de recherche et d'innovation dans les transports terrestres (Predit), des recherches financées par l'Etat ont été menées, débouchant sur des véhicules qui ne dépassèrent jamais le stade du prototype ou de la très petite série pour des flotte de véhicules d'entreprises publiques contraintes à l'exemplarité. Ainsi, les groupes PSA et Renault répondirent-ils présents pour toucher une part de l'enveloppe de 400 millions d'euros dégagée dans la cadre du Prédit 3 entre 2002 et 2007, tout comme ils étaient sur les rangs au lancement du Prédit 4, en mai dernier, doté de la même enveloppe pour la période 2008-2012.

Mais ils n'ont jamais cru - au moins jusqu'à ces derniers mois - à la motorisation électrique. Aujourd'hui, ils sont en retard notamment sur leurs concurrents asiatiques - japonais et même coréens. Au point que, pour s'inscrire dans la dynamique créée par Nicolas Sarkozy pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, Renault doit utiliser l'expertise de son partenaire Nissan, particulièrement actif dans le registre des batteries avec NEC. Quant au groupe PSA, il se tourne vers Mitsubishi prêt à lui vendre un modèle clés en main, renforçant ainsi des liens de longue date qui pourraient déboucher sur des relations plus étroites encore. Mais malgré leurs efforts, ils ne parviendront pas à damer le pion par exemple à Smart, du groupe Mercedes, qui devrait sortir une version électrique de la Smart dès l'an prochain.

L'enjeu : la voiture urbaine

En fait, chaque type de motorisation a un terrain de jeu de prédilection. L'urbanisation des populations (plus d'une personne sur deux dans le monde, près de quatre sur cinq en France) pousse à l'émergence d'une demande spécifique de voitures citadines. Elles constituent le marché de prédilection des véhicules électriques, tout comme les voitures à moteur thermique resteront encore longtemps les reines de la route. Car le vieux moteur thermique (à explosion pour le moteur à essence ou à combustion pour le diesel) n'est pas mort. Carlos Ghosn, patron de Renault qui affirme subitement vouloir devenir un leader de la voiture électrique après que l'Etat l'eut soutenu pour sortir de l'ornière financière, estime que cette motorisation pourrait représenter 10% des ventes mondiales en 2020. Les moteurs à essence et diesel ont encore une longue carrière devant eux. D'autant que le moteur électrique n'est pas la panacée non plus, même pas au niveau des émissions polluantes.

Bilan carbone mitigé pour l'électricité

......................
 



LIRE la suite sur le site de Slate.fr

LIRE l'article : "Voiture électrique, combien de CO2 ?" sur le blog

*

Posté par bartok79 à 18:09 - Ecologie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Les véhicules électriques...

Nouveau commentaire

18 septembre 2009