forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Réseau Education Sans Frontières

Adresse postale : C/o EDMP 8 Impasse Crozatier 75012 Paris resf- educsansfrontieres@free.fr / www.educationsansfrontieres.org

 

La chasse à l’enfant  Saison d’été

A Metz, à Lyon, peut-être ailleurs, les préfectures appliquant la politique présidentielle de chasse à l’enfant ont placé cette semaine plus de six enfants et leurs parents en rétention.
A Lyon, deux familles viennent d’être libérées, la justice s’appuyant sur la convention internationale des Droits de l’enfant qui considère que le placement d’un enfant en rétention est un « traitement dégradant »/.

Il y a urgence à obtenir la libération des familles aujourd’hui retenues et leur régularisation.


Il y a urgence à faire appliquer les droits fondamentaux des enfants


1/ Zandale, 8 ans et ses parents, Osman et Hatixhe ISUFI, albanais, sont aujourd’hui enfermés dans la prison pour étrangers de Metz.  

Arrivés en France il y a 1 an et demi, ils se sont vus refuser l'asile politique par l'OFPRA, leur dossier a ensuite été rejeté par la CNDA.

Par 3 fois ensuite, l'administration leur a proposé l'Aide au Retour : mais la vie ne s'achète pas, et les risques dans leur pays (toujours classé «  non sûr ») pèsent trop lourds... ils ont refusé, et reçu une Obligation de Quitter la France.

Zandale , arrivée en classe de CP à Nice il y a un an ½, est aujourd'hui admise à passer au CE2. Entre 2 et 4 ans, elle a subi de lourdes opérations, hospitalisations et immobilisation ; son état exige pour se stabiliser et espérer une amélioration, de suivre une rééducation régulière pour sa jambe.

En Albanie, Osman est recherché, des menaces précises pèsent sur sa famille, et ZANDALE sait dire avec force le risque qui la guette en cas de retour en Albanie.

Harcelés par l’administration, contraints à changer de résidence (Nice, Fumay et Charleville Mézières), les parents ont régulièrement suivi les cours de français et passé le DILF avec succès en juin à Charleville Mézières.

 

Préfet des Ardennes : Jean François SAVY jean-françois.savy@ardennes.pref.gouv.fr 

 Fax : 03 24 59 66 12
teléphone préfecture  : 03 24 59 66 00
Fax de la préfecture : 03 24 59 67 55

Tél du service concerné à la pref (heures de bureau) : 03 24 59 67 55.

Secrétaire Général : vincent.desoutter@ardennes.pref.gouv.fr

 Fax : 03 24 59 66 60
Directrice de la Réglementation : nadine.estermann@ardennes.pref.gouv.fr

 Fax : 03 24 59 67 19
Directeur de cabinet : franck.chaulet@ardennes.pref.gouv.fr

 Fax : 03 24 59 66 12

 

Contact : RESF Metz 06.71.75.08.48

 

 

2/ Arrestation le 27 juillet de la famille TATLI, turque d’origine kurde, vivant à LURE (Haute Saône) :

le père Turabi, son épouse Gulcan et leurs trois enfants Godge (admise en classe de 1ère au lycée G. Colomb), Guriezm (admise en classe de 3ème au collège du Mortard) et Halil (9 ans admis en CM1 à l’école de la Libération) ont été placés dans la prison pour étrangers de Metz en vue d’une expulsion vers la Turquie.
Madame TATLI, cardiaque, a fait un malaise, transférée dans un premier temps à l’hôpital, a été ramenée au Centre de Rétention de Metz, le corps médical n’y voyant apparemment aucune contre-indication.
Cette famille est en France depuis 7 ans.

Le Préfet de Haute-Saône, par lettre datée du 08/04/2009 adressée au Maire de Lure, demandait de fournir des « éléments tangibles » pour rester en France et leur donnait comme date butoir le 15 août 2009, sous peine de reconduite à la frontière.

Arrêtés avant même l’expiration de ce délai, la famille peut être expulsée d’un jour à l’autre, des enfants arrachés à leurs copains, à leur scolarité, à la vie qu’ils ont construite ici.  

 

Préfecture de Haute Saône : Tel 03 84 89 18 00‎   Fax 03 84 89 18 18‎

 prefecture@haute-saone.pref.gouv.fr

Préfet : Pierre André Durand : pierre-andre.durand@haute-saone.pref.gouv.fr (sous réserve )

Secrétaire général : Alain Castanier : alain.castanier@haute-saone.pref.gouv.fr

Contact : RESF Haute Saône : 06.63.82.28.24

 

Ministre de l’immigration

Fax ministère : 01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00  Standard 01 77 72 61 00

Secrétaire général secretariat.general@iminidco.gouv.fr

Secrétaire général : stephane.fratacci@iminidco.gouv.fr

fax :  01 77 72 61 30 et 01 77 72 62 00 

Ministre eric.besson@iminidco.gouv.fr

 

Matignon :

http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/premier_ministre/ecrire

 

Et là où se prennent les décisions  

Elysée fax : 01 47 42 24 65

http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

Maxime Tandonnet (conseiller immigration) maxime.tandonnet@elysee.fr

 

 

Quant à Pedro Mayengo , père angolais,  arrêté le 1er juillet, aujourd’hui à son 28 ème jour de rétention, il a été extrait du CRA du Mesnil Amelot ce matin , et comparaitra au tribunal de Meaux (77) demain pour « refus de coopérer » ( à son expulsion sans doute …) . 

Il risque une peine de prison !

Pratique nouvelle, acharnement manifeste contre ce père de deux enfants pour lequel l’Angola n’a pas délivré de laissez passer

 

 




_______________________________________________
Resf.info@rezo.net - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf.info

Posté par bartok79 à 20:20 - Solidarités - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Réseau Education Sans Frontières

Nouveau commentaire

30 juillet 2009