forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Les nouveaux philosophes : BHL et JFK

Réponse à BHL par Henri Weber

logops

Le 28 juillet 2009

Comme on pouvait s’y attendre, la lourde défaite du Parti socialiste aux élections européennes a suscité en son sein, après un court délai de décence, un déchainement de critiques contre Martine Aubry, tandis que dans les médias retentissaient à nouveau les oraisons funèbres de la social-démocratie. “Le PS se meurt, le PS est mort”, s’exclame, comme en 1993, comme en 2002, un chœur bigarré de fossoyeurs trop pressés. “Le PS est dans la situation du PC à la fin de années 70″ diagnostique le docteur BHL. Reprenant la vieille idée fixe de Jean-François Kahn , l’ex-nouveau philosophe invite le PS à se dissoudre. “Il doit disparaître au plus vite” clame-t-il dans le JDD du 19 juillet. Disparaître, riche idée! Mais pour mettre quoi à la place ?

Jean-François Kahn proposait le MoDem, de François Bayrou. BHL, quant à lui, se dispensant de toute réponse. “La dialectique y pourvoira”,  écrit-il dans le JDD du 19 juillet 2009. La dialectique a bon dos, elle ne pourvoira à rien. Il est facile de rayer d’un trait de plume un parti séculaire, profondément enraciné dans l’histoire et dans la société française et sans lequel il n’y a pas d’alternance possible dans notre pays. Il est très difficile de construire un parti équivalent, les Verts en savent quelque chose. C’est un travail de Titan, qui exige des décennies. Dissoudre le PS n’arrangerait que ses adversaires de droite, qui disposeraient dès lors d’une longue rente de situation dans l’occupation du pouvoir.

L’assimilation  entre la crise d’agonie dans laquelle est entré le PCF à la fin des années 1970 et la crise de refondation que connait la social-démocratie européenne est grotesque.

Les partis communistes ont sombré avec la disparition de l’URSS et du marxisme soviétique auxquels ils s’étaient identifiés. Ceux d’entre eux, tel le PC italien, qui ont su prendre à temps leurs distances et se rallier à la social-démocratie ont survécu.

Ce naufrage n’a pas affecté la sociale démocratie. En atteste la vague rose des années 1996-1997, qui porta au pouvoir 13 partis socialistes sur 15 en Europe. Le socialisme démocratique s’est constitué à la fois contre le libéralisme économique -l’utopie délétère de la société de marché; et contre le totalitarisme léniniste- l’utopie meurtrière de la société parfaite.

Les partis socialistes et sociaux-démocrates connaissent non pas une crise d’agonie, mais une crise de refondation, comme ils en ont  déjà subi et surmonté plusieurs dans leur longue et tumultueuse histoire.....LIRE la suite....

LIRE l'interview (Claude Askolovitch) de BHL dans le JDD du 19 juillet

*

Posté par bartok79 à 16:19 - Politique - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Les nouveaux philosophes : BHL et JFK

Nouveau commentaire

30 juillet 2009