forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Demander la Lune


Pour qui roule l'Afssa ,


mon810

Maïs Mon 810: l’étrange publication du rapport de l’Afssa

13/02/2009

L’avis de l’Afssa sur le maïs Mon 810 devait être publié le 20 février, soit 4 jours après que la France doit défendre à Bruxelles sa clause de sauvegarde activée en février 2008. C’est finalement hier que l’agence a mis son rapport en ligne, à la suite de fuites sur le site internet du Figaro.

par Sonia Pignet

«Une fuite organisée?», s’interroge Greenpeace qui trouve «curieux que ce rapport sorte maintenant».

D’après l’Afssa (Agence française de sécurité sanitaire des aliments), cet avis sur le rapport d’Yvon Le Maho adressé à la Commission européenne en juin 2008 ne devait être mis en ligne que le 20 février. Pourtant, elle a décidé de le rendre public hier, suite à «l’intérêt que semble susciter» ce document, explique-t-elle (1).

En effet, un article paru mercredi 11 février sur le site internet du Figaro, qui a eu connaissance de ce rapport, a déclenché une polémique et précipité la sortie publique du document.

Motif du tapage: cet avis, qui conclut qu’aucun élément nouveau ne remet en cause la sécurité sanitaire des maïs Mon 810, risque de ne pas aider la France lorsqu’elle va défendre le 16 février à Bruxelles le maintien de sa clause de sauvegarde.

Pour rappel, le professeur Yvon Le Maho, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), avait remis un rapport en juin 2008 à la Commission européenne, dans lequel il concluait, contrairement à l’avis de l’Afssa du 30 avril 2008, qu’«en l’absence de tests sur le long terme de la protéine dans la configuration obtenue réellement produite par le Mon 810, le principe de précaution devrait prévaloir». En résumé, l’innocuité n’étant pas démontrée, il semble préférable de maintenir le principe de précaution vis-à-vis de cet OGM, interdit en France depuis février 2008 (2).

En septembre dernier, la Direction générale de la santé saisit alors l’Afssa pour qu’elle effectue une expertise collégiale des aspects strictement sanitaires du rapport d’Yvon Le Maho. Celle-ci se penche donc sur le volet alimentaire du rapport Le Maho et persiste: il n’y a rien de nouveau qui permette de penser que le maïs Mon 810 présente un danger sanitaire....

LIRE la suite....


Posté par bartok79 à 13:20 - Ecologie - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Pour qui roule l'Afssa ,

Nouveau commentaire

13 février 2009