forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Demander la Lune


Martine Aubry et la relance PS

Intervention de Martine Aubry lors de la présentation du contre-plan de relance du PS
Le 21 janvier 2009

Voici le texte de l’intervention de Martine Aubry, première secrétaire du PS lors de la conférence de la presse de présentation du contre-plan de relance du PS :

Agir contre la crise. I – Introduction

 
►Un parti qui propose Nous ne sommes pas au pouvoir. Mais nous voulons être utiles. Nous sommes profondément inquiets de voir que notre pays est devenu l’un des seuls en Europe à ne pas avoir un plan de relance digne de ce nom. Alors nous pensons qu’il est de notre devoir de faire des propositions, de dire ce que nous ferions si nous étions au pouvoir.

►Pour prendre les bonnes décisions, il faut bien comprendre la crise La crise que nous traversons est une crise sans précédent par son ampleur, sa violence et sa gravité. Les principales conséquences de la crise ne sont pas derrière nous mais bien devant nous, d’où l’urgence d’une action rapide. Nous sommes confrontés à une crise de système, dont l’une des causes profondes est l’accroissement des inégalités, des bas salaires, de la précarité et des régressions sociales.

► Le plan SARKOZY est totalement insuffisant dans ses montants et gravement déséquilibré dans sa structure. Je ne vais pas rentrer dans le détail, je l’ai déjà fait. Prétendument 26 milliards d’euros. En réalité : 4 à 5 milliards. Rien ou presque sur la consommation. Quelques mesures sur l’investissement mais à effet très différé. Pas d’accompagnement sérieux des PME, ni des salariés.

 II- Nos propositions :
 
un plan concerté, global, massif et adapté aux enjeux A l’opposé de Nicolas SARKOZY donc, nous proposons un plan adapté aux enjeux avec :

► des actions à effet rapide car il y a urgence ;

►une mobilisation massive de moyens car il faut aller aussi fort que la crise est profonde (le PIB diminuerait de 1,8% en 2009 selon les dernières prévisions de la Commission Européenne et passage du taux de chômage de 7 à 10%). Notre plan mobilise 50 milliards de crédits dont 10 milliards en capital, ce qui se situe dans la fourchette de 2 à 3% du PIB préconisée par les experts et par le FMI.

►`un plan qui marche sur ses deux jambes (24 milliards de soutien à la consommation via le revenu des ménages et 26 milliards sur l’investissement) et si j’ose dire qui y ajoute deux bras, l’accompagnement des entreprises et des salariés en difficulté.

►mais aussi des actions qui s’inscrivent dans une dynamique de changement profond. Nous ne réglons pas là les problèmes fondamentaux du système actuel ; nous pensons qu’il faut en changer et nous ferons des propositions d’ensemble dans quelques mois. Mais nous avons pensé chaque mesure en cohérence avec la vision que nous avons des changements nécessaires à long terme dans notre pays, pour que les pas que nous ferons dans les mois qui viennent soient aussi des pas dans la bonne direction pour l’avenir.

Enfin, sur la méthode, ce plan est concerté : syndicats, patronat, économistes, collectivités locales…
 
A- Relancer immédiatement le pouvoir d’achat et la consommation

Si la crise que nous traversons trouve son origine dans un accroissement des inégalités et une stagnation des salaires, les réponses à y apporter doivent d’abord favoriser une augmentation du niveau de vie des catégories moyennes et populaires, comme le font la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Allemagne et bientôt les Etats-Unis.

Nous proposons :

►une aide immédiate de 500€ versée à tous les bas salaires (bénéficiaires de la PPE), ainsi qu’aux bénéficiaires de minima sociaux.
Cette mesure toucherait 12,4 millions de personnes. Elle est susceptible de donner un véritable coup de fouet à l’économie (6,2 milliards d’euros) et en tout état de cause un vrai ballon d’oxygène à ceux qui en ont le plus besoin (salaires inférieurs à 1,4 SMIC).
En termes macroéconomiques, c’est une mesure très efficace car ce sont des ménages qui ont une propension à consommer très forte.

LIRE la suite.......

L'intégralité du document au format PDF ( 46 pages )

plan de relance PS

"Agir contre la crise"
Vidéo envoyée par publicsenat

 

Posté par bartok79 à 17:31 - Société - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Martine Aubry et la relance PS

Nouveau commentaire

21 janvier 2009