forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Eco-Emballages dans le rouge ?

10-12-2008       Eco-Emballages au cœur d’un scandale financier

eco_emballages_placement_fonds_riquesAvec l’arrivée du tri sélectif, le coût de la gestion des emballages n’a pas cessé d’augmenter. Pour aider les collectivités qui ont à les traiter, depuis 1992 Eco-Emballages perçoit les contributions des 47 000 entreprises qui sont à leur origine. Ainsi, en 2007, environ 411 millions d’euros ont été collectés par Eco-Emballages, lequel en a reversé plus de 90 % aux collectivités.

Si jusqu’à présent tout se passait apparemment pour le mieux, la crise financière semble être l’élément déclencheur qui vient de révéler une pratique pour le moins étonnante de la part d’un organisme qui se considère doté d’une "mission d’intérêt général". Le conseil d’administration d’Eco-Emballages vient en effet d’informer Jean-Louis Borloo, le ministre de l’écologie, d’un risque de pertes financières suite à des placements non sécurisés d’une partie de la trésorerie de l’organisme dans des paradis fiscaux (autrement dit un possible moyen d’échapper au fisc, N.D.L.R.).

Si aucun chiffre n’a pour le moment été avancé, environ 60 millions d’euros seraient encore placés sur ces fonds à risques faisant craindre des pertes significatives dans le contexte actuel. Après avoir immédiatement convoqué le directeur général d’Eco-Emballages, le ministre s’est prononcé pour que "l’ensemble de la trésorerie soit replacée sur des fonds sécurisés dans les meilleurs délais" et que "le conseil d’administration tire rapidement, en termes de gouvernance de l’entreprise, toutes les conséquences pour que ce risque ne se reproduise pas", faute de quoi l’agrément (1) dont bénéficie Eco-Emballages pourrait être suspendu.

Se prononçant en faveur d’un renforcement du contrôle de l’Etat sur les éco-organismes collecteurs (2), Jean-Louis Borloo devrait proposer des évolutions aux agréments existants pour exercer cette action sans attendre leurs renouvellements. Il lui faudra toutefois convaincre les députés du bien fondé de sa démarche, puisque ceux-ci ont supprimé, lors de l’examen de la loi d’orientation Grenelle 1, un article qui visait à l’institution d’une instance de régulation des éco-organismes. Plébiscitée par France Nature Environnement, la création de cette instance pourrait néanmoins revenir à l’ordre du jour sous la forme d’un amendement sénatorial, comme le souhaite la fédération.

Alex Belvoit

1- Eco-Emballages doit théoriquement se voir renouveler son agrément fin 2010.
2- Les éco-organismes sont des structures privées qui gèrent l’argent public des éco-contributions.

Posté par bartok79 à 08:25 - Société - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Eco-Emballages dans le rouge ?

Nouveau commentaire

11 décembre 2008