forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Demander la Lune


Comme par hasard :

Bavure de Montfermeil : le dossier disparaît :
Par Augustin Scalbert Rue89 | 09/12/2008

En l'absence du dossier, le procès de la victime de la bavure révélée par Rue89 a été renvoyé à une date ultérieure.

Alors qu'Abdoulaye Fofana, la victime présumée de la bavure révélée en octobre par Rue89, s'est présenté mercredi au tribunal de Bobigny où il devait comparaître pour "violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique", le procès a été renvoyé à une date indéterminée.

A l'audience, le procureur de la République l'a annoncé d'un air contrit: "Le dossier a disparu." Il s'est envolé du greffe du tribunal de Bobigny.

Cette disparition est très étrange: il est rare qu'un dossier entier disparaisse. Il en existe plusieurs copies (à l'instruction, auprès des parties civiles). Un exemplaire de ce dossier, qui concerne les poursuites engagées contre Abdoulaye Fofana, a d'ailleurs été joint au dossier des poursuites pour "violences aggravées" lancées contre deux policiers.
Mais la procédure exige que l'affaire soit plaidée sur l'original, et la présidente du tribunal n'a pu que constater qu'en l'absence du dossier, le procès ne pouvait se tenir.

Le procureur a ensuite annoncé que les deux informations judiciaires (sur les violences contre les policiers et sur les violences policières contre l'étudiant) vont être jointes en une seule. L'avocat d'Abdoulaye Fofana, Me Yassine Bouzrou, qui comptait plaider la nullité de l'interpellation de son client, s'est immédiatement opposé à cette jonction. "Désormais, cette affaire prendra des années", a-t-il ensuite déclaré aux journalistes.

Selon lui, cette disparition est une "négligence", "sans doute une erreur": "Je ne me permettrais pas de dire que cette disparition est liée au fait que des policiers sont mis en cause."

Avocat d'un des policiers, Me Daniel Merchat estime que le dossier "n'a pas disparu" : "Il est probablement égaré, à mon avis, on le retrouvera demain ou après-demain." Pour lui, ces deux affaires constituent, "en réalité, une seule affaire".

L'enquête se gâte pour les policiers..........LIRE la suite....

Posté par bartok79 à 16:50 - Société - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Comme par hasard :

Nouveau commentaire

10 décembre 2008