forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Sapins de Noël

Source : La Terre


L’or vert du Morvan

On aurait presque du mal à se souvenir que le sapin de Noël est aussi un arbre.

Né de la terre et de l’eau, il peut venir du Morvan, première région productrice de France.nordmann Retour sur le parcours du roi des forêts.

« Dur pour nous de savoir si les ventes vont diminuer cette année, on n’a pas encore de retour des grandes surfaces », lance David Colin, producteur de sapins de Noël à Saulieu (Côte-d’Or) au tout début du mois de décembre. « En revanche avec la crise on peut supposer que les clients vont plutôt choisir des formats 100-150 cm que 150-200 cm.
Les gens sont attachés à la tradition de Noël et ce n’est pas sur le sapin qu’ils vont économiser », assure-t-il.
Tant mieux : la totalité de son chiffre d’affaires est réalisée pendant les fêtes de fin d’année. Une année entière de labeur qui se récolte en 6 semaines.
Pas le droit à l’erreur.
A la même période, un autre producteur du Morvan, propriétaire d’une exploitation moyenne, déclare « n’avoir plus rien à faire ».
Après des semaines de travail acharné, le gros de leur tâche est bien derrière eux.
Pourtant, pour David Colin, ses associés et ses employés (plus nombreux en cette période d’effervescence), comme pour les quelque 150 producteurs de sapins du Morvan, pas le temps de s’ennuyer le reste de l’année dans la plantation de 55 hectares qu’il gère : le calendrier de la nature est très strict. Janvier est le mois du lendemain de fêtes, il faut broyer ce qui n’a pas été vendu, en février, mars et avril, tailler les arbres et ne garder qu’une flèche si jamais ils en ont deux. C’est aussi la période du désherbage, avec le recours à de l’anti-germinatif. Vient le printemps, vers avril-mai, période cruciale, puisque c’est là qu’il faut planter les nouveaux sapins qui font alors 15 ou 20 cm. Avec l’été vient le temps de nettoyer les parcelles à la main, de débroussailler. Enfin en août, une première évaluation de ce qui pourrait manquer est dressée, mais il est trop tard pour planter de nouveau : David Colin effectue le marquage des parcelles pour réaliser une comptabilité des sapins.
« Il y a possibilité éventuellement de s’arranger avec d’autres producteurs si l’un a plus de telle espèce et l’autre pas assez », rassure-t-il.
L’agriculteur - depuis mars 2003 la culture de sapins est considérée comme une activité agricole, et non plus forestière - explique qu’il « faut compter 6 ou 7 ans pour obtenir un sapin Nordmann », nouvelle coqueluche des foyers au détriment de l’odorant et plus traditionnel épicéa, déprécié car il perd trop ses épines. Forme pyramidale régulière, « feuillage » dense, couleur intense, le Nordmann a beaucoup d’aiguilles à son arc.

Le Morvan produit un quart des sapins de France....LIRE la suite......

Posté par bartok79 à 11:17 - Société - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Sapins de Noël

Nouveau commentaire

09 décembre 2008