forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune

Assainisement non collectif

Source : S-EAU-S

Veolia à l’affût derrière les fosses septiques.
mardi 5 août 2008, par Gérard Borvon

C’est encore Marc Laimé* qui nous informe : Véolia est à l’affût derrière les fosses septiques.
Nous avons pu le vérifier au sein du comité national de l’eau : les lobbies de l’assainissement font du harcèlement pour que les décrets sur les normes concernant l’assainissement non collectif (ANC) sorte au plus tôt.
Et surtout qu’ils sortent avec les normes imposées par les lobbies, c’est à dire celles qui nécessiteront le maximum de technicité, de plastique et de béton.
Toilettes sèches et épuration sur roseaux, circulez !

Marc laimé nous en dit un peu plus (voir ses nombreux articles sur le sujet) sur les projets des dits lobbies et en particulier de ceux de Véolia qui a pour habitude de ne pas dissimuler.
Il cite en particulier Christian Vignoles, Monsieur ANC chez Veolia, qui s’exprimait ainsi, lors des Assises nationales de l’ANC, à Cahors en 2007 : « La vérité sur les petites installations d’assainissement actuelles… Des diagnostics réalisés sur un échantillon de plusieurs dizaines de milliers d’installations réelles montrent que si de l’ordre de 5% ne fonctionnent pas, nous sommes sûrs du fonctionnement de 15% d’entre elles, cela laisse une incertitude sur la protection des milieux pour 80% de ces ouvrages ! Cela nous laisse plus de 4 millions de dispositifs en position de ne pas assurer leur mission. C’est tout simplement énorme ! Résoudre ces problèmes est techniquement possible, il faudra évidemment du temps, de l’ordre de 20 à 25 ans, mais l’essentiel est d’aller vers un assainissement durable en qui on puisse avoir confiance.
Une petite installation d’assainissement peut être très performante…
Un marché qui ne peut que croître… On évalue aujourd’hui le marché français des petites installations d’assainissement à 150 000 unités annuelles environ, composées de 110 000 neuves et de 40 000 réhabilitées.
Avec une durée de vie de 25 ans des installations, c’est 4% du parc à renouveler par an pour, en 2032, accéder à des petites installations d’assainissement performantes pour la protection des milieux naturels, le rythme de réhabilitations s’établirait à 200 000 unités annuelles.
Le marché des P.I.A. en France se dirige vers un montant de l’ordre de 300 000 unités annuelles en incluant les opérations neuves, cela va nécessiter une organisation professionnelle de l’ensemble des acteurs du domaine. »
On comprend pourquoi Véolia cherche à bousculer pouvoirs publics et élus locaux : face à des contraintes fortes et immédiates, les maires et présidents de syndicats d’assainissement n’auront rien de plus urgent à faire que de confier le bébé à des "spécialistes".

Véolia sera au bon endroit, au bon moment, pour les décharger de ce "fardeau".


*En savoir plus

Posté par bartok79 à 15:13 - Société - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Assainisement non collectif

Nouveau commentaire

09 octobre 2008