forget-me-not

arrow_left_green_48

Tout à Fait Subjectif*

Je veux des barricades qui servent à quelque chose. Que près des immortelles, elles vivent, les roses...-Henri Tachan


La Lune



Beaucoup de bruit pour rien

Hier au soir, dans le cadre du festival de Brioux, la troupe bourguignonne des "26000 couverts" nous a offert un fabuleux et improbable "Beaucoup de bruit pour rien".

004Il n'y a pas plus difficile que de parler de ce spectacle, tellement on n'a pas envie de déflorer la "chose".

Déflorer Shakespeare ?

Beaucoup de bruit pour rien, une œuvre majeure de Sir William ?

Tout le monde connait !

Oui bien sûr, mais revisitée par les "26000  couverts", NON !

Une approche astucieuse et intelligente du sujet, du théâtre vivant, parmi nous, avec des digressions, des interpellations, des sentences lapidaires : "l'art n'est pas une science exacte", non, puisque c'est de l'art.

Un érudit un peu pédant, un ouvrier théâtreux anarchisant, une rombière rouspéteuse, voyant la malfaisance des intermittents du spectacle partout, brandissant l'argent des contribuables comme un étendard, un clodo avec sa guitare, semant le trouble et le désordre.

Lonato, Claudio, le moine, Béatrix, shakespiriens déjantés, inattendus, émouvants et drôles....

014L'ombre du grand William est pourtant là, parmi nous, faisant même une apparition éphémère et hiératique.

La poésie, par la bouche de Béatrix-Juliette (oui, celle de Romeo), la musique (guitare flamenca et percus africaines), la danse, la pantomime, tout cela dans un grand fracas visuel et sonore.

Beaucoup de bruits .........pour notre plus grand plaisir.

On en redemande !

 

 

Posté par bartok79 à 11:23 - Détente - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tout à fait subjectif
L' IXODE

Commentaires sur Beaucoup de bruit pour rien

    En 2017, au festival au village de Brioux/Boutonne, La même troupe, mais ayant changé de nom, nous a régalé avec un "Oncle Vania" pas piqué des hanneton !!!
    Un grand plaisir champêtre !

    Posté par bartok79, 19 septembre 2017 à 18:20 | | Répondre
Nouveau commentaire

28 juin 2008